Timing

C’est quand même fou la vie, tu passes une bonne partie de ta jeunesse avec une personne, puis la vie fait que vous vous perdez de vue. Parfois, tu y penses, tu te demandes ce qu’il devient, s’il est heureux. Et puis tu laisses ça de coté, rangé dans un coin de ta tête. Tu oublies un peu.

Parfois, tu pense le croiser au coin de la rue, mais non. Parfois, tu refais l’histoire. « Et si… » si on avait fait différemment, si j’avais été moins fière, si à l’époque, j’avais su tout ce que je sais aujourd’hui, si on s’était croisé… En vrai, on aurait pu se croiser mille fois. On a du se croiser mille fois. Sans le savoir, sans se voir. Ce n’était certainement pas le moment.

Une dizaine d’années qui s’écoulent, et un beau jour, paf, tu y repenses. Sans raison particulière. Ce n’est pas une chanson qui te le rappelle, ni une image ou une odeur. Rien. Il pop up dans ta tête, comme ça, sans prévenir. Étrange… Par habitude, tu laisses passer. Sauf que cette fois, ça persiste. Pourquoi? Finalement, est ce que ça importe de le savoir? Est ce qu’il ne vaut mieux pas se laisser porter par l’intuition et écouter la petite voix qui te chuchote « vas-y! ».

Alors tu le cherches. De nos jours, c’est facile de retrouver quelqu’un sans faire appel à Jacques Pradel ou passer par le rideau de Bataille et Fontaine (j’adorais cette émission!). Et pourtant, il est introuvable (tu envisages alors sérieusement le rideau et tu prépare déjà ton discours!). Alors tu cherches une dernière fois en te disant qu’après tu laisses tomber, et c’est à ce moment là qu’il apparait sur ton écran! Et tu lui envoies un roman message, parce que c’est l’évidence, c’est ce qu’il faut faire, tu sais toujours pas pourquoi, mais finalement, ça n’a pas d’importance.

Et il répond, et il t’appelle. Et entendre sa voix après 10 ans de silence, ça fait bizarre. Mais bizarre bien. Ça rassure, ça réconforte, ça fait du bien. Et la conversation reprend comme si tu lui avais parlé la veille. C’est naturel et normal. C’est simple. C’est bon.

Peut-être que c’était juste le bon moment. Ce fameux timing de l’Univers. Peut-être parce que j’ai appris à ne plus trop me poser de questions et à suivre mon intuition. Peut-être parce que je ne me demande pas ce qu’il va se passer après. Parce que je sais qu’il y a une raison, même si je ne la connais pas encore. Parce que nous sommes tous exactement là où nous devons être.

J’ai hâte de le revoir. Mais je ne forcerais pas les choses, le bon moment se présentera de lui même…

Un commentaire sur “Timing

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s