Confinement, jour 3

Oui, ok, je sais, j’ai pas fait jour 1 ni 2. Et alors? J’étais en train de réfléchir à ce que je pourrais bien écrire. (C’est faux, je chillais devant Netflix en pyjama…)

Troisième jour de confinement donc. Rien de bien exceptionnel pour moi qui adore passer ma vie chez moi, loin des cons gens. J’en suis même arrivée à me demander si c’était un complot des introvertis. Pour qu’enfin on nous foute la paix. Oui parce qu’on m’a souvent demandé comment je faisais pour pas m’ennuyer seule chez moi. Voila, maintenant vous savez! #Vismaviedintrovertie.

Je me suis posée beaucoup de questions au début de cette aventure (voyons ça comme ça, on aura l’impression de faire une sorte de Koh Lanta, les larves en guise de repas en moins, quoi que…)

Je me suis demandée si c’était un complot mondial pour maitriser le peuple, pourquoi, comme de par hasard, ça touchait la Chine en premier (personne n’aime les chinois!), y a-t-il quelque chose d’autre derrière ce virus, qui est le con qui a eu l’idée de bouffer un pangolin, est ce que Nostradamus l’avait prédit etc… Et puis samedi soir, quand on nous a demandé de fermer le bar à minuit, je me suis insurgée. Comment ça, nous on devrait quitter notre taff et rentrer chez nous, mais on nous invite tout de même à aller voter le lendemain? Blague.

Et puis lundi, je me suis dit qu’au final, toutes ces questions, on s’en branle un peu. Parce que tout le monde aura une version différente à laquelle il croira fermement et qu’il défendra bec et ongles. Alors j’ai arrêté de cogiter sur le pourquoi et je me suis interrogée sur le comment.

Comment mettre à profit cette pause forcée? Comment les gens, vous et moi, on peut, et on doit, apprendre à faire autrement. Comme je l’ai dit plus haut, moi, ça ne change pas vraiment ma vie. Quelque part, ça m’arrange en fait. Parce que je ne culpabilise plus de rester chez moi pour créer des choses. C’est con, mais c’est maintenant que je m’en rend compte. Première prise de conscience donc. Et je me dis qu’il y a certainement des gens qui vont se lancer à fabriquer des bijoux par exemple, parce qu’ils ont toujours rêvé de le faire mais qu’ils n’avaient pas le temps, ou peur de se lancer. Beaucoup vont écrire leur premier roman. Certains composeront des chansons et puis que sais-je encore, peut-être que plusieurs personnes auront des idées géniales qui émergeront de cette période de crise.

Voir le coté positif, c’est ma force. J’ai encore un peu d’espoir en l’espèce humaine et je me dis que le nouveau monde est certainement en train de se mettre en place…

Bon confinement à tous!

Un commentaire sur “Confinement, jour 3

  1. Ensemble, nous sommes puissants. Le confinement commence avec nous. Notre plus grand ennemi en ce moment n’est pas le virus lui-même. C’est la peur, la honte et la stigmatisation. Et nos plus grands atouts sont les faits, la raison et la solidarité .

    Il y a des choses que chaque individu peut faire pour se protéger et protéger les autres aujourd’hui. Le risque dépend de l’endroit où vous vivez, de votre âge et de votre état de santé général.

    Aimé par 3 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s