Les aéroports

Je suis allée chercher un pote à l’aéroport ce matin, et comme à mon habitude, je suis arrivée beaucoup trop en avance (et son vol avait du retard!). J’étais seule. Je n’avais rien de spécial à faire et pas le temps pour aller faire un tour ailleurs, alors j’ai flâné dans l’aéroport et je me suis rendue compte que j’adorais cet endroit!

Je ne sais pas pourquoi, je m’y sens bien. Il y a une atmosphère, une ambiance, quelque chose qui me détend. Peut-être est-ce l’énergie générale des gens qui partent en vacances ou les retrouvailles entre ceux qui rentrent et ceux qui les attendent? Ou le souvenir de mes propres voyages qui se rappelle à moi. Je ne saurais pas bien définir le pourquoi. 

Peut être la possibilité de péter un plomb et de me casser sur un coup de tête? Savoir que c’est possible, là, maintenant, tout de suite, si je le décide.

On croise toute sorte de gens à l’aéroport. Ceux qui arrivent, ceux qui partent. Les stressés, les joyeux, les impatients, les sereins, ceux comme moi, peut être, pour qui l’aéroport est un lieu qui les détend. Il y a des gens très classes et des gens en jogging. Et tout ce petit monde cohabite sereinement. On entend parler toutes les langues! C’est peut être la diversité qui me plait ici?

J’aime regarder les gens avec leurs valises et me demander où ils vont, d’où ils viennent, leur imaginer une vie. (Un peu comme quand je regarde par la fenêtre des appartements éclairés la nuit!). Il y a un monsieur derrière moi qui enregistre sa messagerie, en précisant de ne pas laisser de message car il est absent jusqu’au 20 février. Un docteur peut-être? Il y a le barman de Joe the Juice qui crie les prénoms des clients et tutoies tout le monde, un anglais et sa femme qui prennent un café, des femmes très classes en baskets, parce que c’est quand même plus confort pendant un vol, un monsieur au téléphone qui annonce, probablement à sa femme, que le vol de leur fille est retardé et qu’elle n’est toujours pas arrivée. On voit qu’il a hâte de la retrouver. Une demoiselle filme la porte des arrivées et guette, avec impatience, celui ou celle qu’elle attend. Une maman qui retrouve son fils et le prend dans ses bras.

Et puis dans mon observation, j’ai remarqué que tout le monde est sur son téléphone. Ça pourrait paraitre triste comme ça mais finalement, je crois que pour la grande introvertie que je suis, c’est un grand soulagement. Tout le monde est tellement préoccupé par l’arrivée d’un proche que personne n’a le temps de juger les autres. Et tout le monde est là pour la même chose: accueillir un proche. Alors c’est peut-être ça, finalement, cette énergie de retrouvailles qui me met du baume au coeur? Un peu comme dans Love Actually!

6 commentaires sur “Les aéroports

  1. J’adore les aéroports, certains plus que d’autres par ailleurs, il y en a que je connais mieux que certaines villes. La dernière fois que je suis allée à Amsterdam, j’ai filmé l’arrivée de mon frère, enfin…c’est ce que je voulais… Quand il est arrivé, c’est le seul moment où j’ai décidé de changer d’angle de vue, je l’ai raté ! C’est aussi beaucoup de ratages, les aéroports, c’est un peu le lieu du fail par excellence, on se perd dans le parking, on ne prend pas la bonne porte, on nous confisque nos shampooings à la douane… Heureusement qu’il y a les vacances comme perspective 🙂

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s