Give me a sign!

Oui, je sais, je ne suis pas constante dans mon écriture sur ce blog! Mais j’ai de bonnes raisons. Tout d’abord, j’écris un livre, je me concentre donc plus sur cette activité en ce moment. Et puis il faut dire que je côtoie de moins en moins l’espèce humaine (la cabane dans la foret est proche mes amis!) et donc, j’ai moins d’expériences cocasses à raconter. J’avoue aussi que je m’auto-censure un peu, du fait que mes proches savent maintenant que je tiens ce blog. C’est con, mais c’est vrai. L’anonymat permet une écriture beaucoup plus décomplexée sur des sujets persos (en bref, mon mec lit mon blog! Haha!) Ensuite, et surtout pour cette raison, je me suis posée pas mal de question quant à l’avenir de ce blog. Pour être honnête avec toi, je constate l’évolution de mes centres d’intérêt et ce que j’écrivais avant, bien que je me fasse toujours autant rire quand je me relis, n’est plus vraiment ce que j’ai envie de publier. Aujourd’hui, quand il me prend l’envie d’écrire, c’est plutôt sur des sujets spirituels ou à propos de développement personnel. Mais j’ai encore du mal à me lancer (je ne me trouve pas assez légitime pour parler de ça malgré ma formation de coaching!). La question que je me suis posée était de savoir si je démarrais un nouveau blog (encore!), ou si je continuais simplement sur celui-ci. Alors j’ai réfléchi et je me suis dit qu’après tout, la vie est une suite d’évolution, l’humain est en changement permanent et je ne suis plus celle que j’étais il y a un an, pourtant je suis toujours moi (mais qui suis-je donc alors?). Tout ça pour te dire que j’ai décidé de continuer ici mais que les sujets ne seront plus exactement les mêmes qu’avant. Et pour que tu te fasses une meilleure idée, le sujet du jour concerne les signes. Non, pas ceux du zodiaque, je ne suis pas devenue astrologue! (Cette intro est beaucoup trop longue mais bon, on fera avec!)

On a tous un jour dans nos vies eu ce genre de révélation sur une situation donnée en s’exclamant : « Mon Dieu mais c’est un siiiiiigne! ». Comme, par exemple, quand tu croises ton crush plusieurs fois dans la même semaine (sauf si tu le stalk et dans ce cas, tu es simplement un/e psychopathe!) ou bien ce panneau publicitaire qui te dit de foncer quand tu te demandes si tu dois tout plaquer pour vivre ta meilleure vie (avec moulures au plafond, cela va de soi!) ou encore cet article que tu lis chez le dentiste et qui relate exactement ce que tu vis en ce moment. Certains, les septiques, diront que c’est juste une coïncidence ou bien qu’on veut voir des signes là où il n’y en a pas afin de se rassurer. D’autres, les perchés comme moi, y verront les signes du destin, de l’Univers, de Dieu, c’est toi qui choisit comment tu veux l’appeler.

Pendant longtemps, je prenais ces signes comme ils venaient et je pensais qu’ils arrivaient là un peu par hasard, sans savoir vraiment comment ni pourquoi, juste qu’ils étaient les réponses à mes questions ou du moins, quelques coup de pouce du destin. Pourtant, il y a une bonne grosses dizaine d’année, à un moment de ma vie où j’étais paumée, j’avais supplié l’Univers de m’envoyer un signe. Ce dernier, le petit rigolo, a mit sur mon chemin dès le lendemain matin deux cygnes… Cette « coïncidence » m’a fait marrer et j’ai pensé que l’Univers avait quand même pas mal d’humour.

Depuis que je m’intéresse de plus près à la méditation, la loi de l’attraction et la spiritualité en général, j’ai appris, notamment grâce à Gabby Bernstein, coach et auteure américaine, que l’on pouvait demander à l’Univers de recevoir des signes bien définis. Dans son livre The Universe has your back, en français L’univers vous soutient, elle raconte cette histoire: son mari et elle cherchait à acheter leur première maison. L’une des premières qu’ils ont visité lui semblait être la bonne, mais elle avait quelques doutes qu’elle confia à une amie. Cette dernière lui conseilla de demander un signe, en lui expliquant qu’à chaque fois qu’elle hésitait, elle demandait un signe qui était pour elle un dragon. Gabby choisit une chouette, sans trop savoir pourquoi. Lorsqu’elle retourna visiter la maison une seconde fois, elle trouva une carte sur la table de la cuisine avec un dragon dessiné dessus. Elle chercha, en vain, sa chouette et repartit sans l’avoir vu. Mais en s’arrêtant un peu plus loin pour prendre un café, elle aperçut alors sur une voiture un énorme autocollant représentant une chouette et acheta la maison dans laquelle elle vit actuellement. C’est en lisant ça que je me suis dit, et si moi aussi je demandais un signe?

J’ai immédiatement pensé au corbeau, qui s’était déjà présenté à moi quelques années plus tôt, mais comme j’en vois tous les jours, je me suis dit que ce ne serait pas bien clair. Alors l’idée de demander un dalmatien m’est apparue. Pourquoi un dalmatien? Je ne le sais pas moi-même! Mais en y réfléchissant, je me disais que ça ne courait pas les rues et que la dernière fois que j’en avais croisé un remontait quand même à plusieurs années. Comme Gabby, j’ai cherché le dalmatien pendant quelques jours. Et puis, j’ai lâché l’affaire. Un soir, en regardant un dessin animé, j’ai vu un petit dalmatien (non, c’était pas Les 101 dalmatiens que je regardais!). En triant des photos sur mon ordinateur le lendemain, j’ai retrouvé une vidéo faite chez ma grand-mère avec le chien des voisins qui était… oui, un dalmatien! La même semaine, chez ma mère, une publicité passa à la télé avec encore une fois le fameux chien. J’ai souris bêtement.

À travers cette expérience, j’ai compris qu’il suffisait de demander. Lorsque je doute, je demande à voir un signe pour savoir si je suis sur le bon chemin. Et le truc qui est formidable, c’est que tout le monde peut le faire! Évidemment, les sceptiques n’y croient pas, et, même s’ils font l’expérience, ils ne verront rien. Puisqu’il ne veulent pas vraiment le voir pour avoir raison!

Une autre forme de signe que j’ai reçu était lors d’une méditation. On m’a montré un toucan et on m’a dit d’y prêter attention. Je n’ai pas bien compris et je n’ai pas cherché. Une semaine plus tard, en allant faire les magasins de décos avec une amie, je suis tombée nez à nez avec un rayon entier de toucans en figurine, imprimé sur des coussins, dessiner sur des boites… Je suis restée con est mon coté rationnel a réclamé d’autres manifestations. En cherchant un livre dans une librairie, un carnet m’a fait de l’oeil. Dessus était dessiné un toucan. J’ai donc acheté le carnet et suis allée chercher la symbolique de l’animal (je te laisse aller la chercher si ça t’intéresse car cet article est déjà beaucoup trop long!).

En résumé, si t’es dans la merde, demande un signe et tu trouveras la réponse! Bon, c’est très résumé pour le coup mais c’est un peu ça. Pas besoin d’aller allumer un cierge ou de prier à genoux, juste un peu de relaxation si besoin et une demande formulée dans sa tête ou à l’écrit, chacun fait un peu comme il veut tant que c’est fait dans un but bienveillant (si tu te demandes comment tu dois tuer ton voisin, il est peu probable qu’on te réponde!)

Voila mes petits agneaux, j’espère que vous ne fuirez pas face à cet article fort long et que vous apprécierez cette petite nouveauté qui colle mieux à celle que je suis en train de devenir! 😉

2 commentaires sur “Give me a sign!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s