Les gens (2)

Depuis que j’ai arrêté de travailler, je passe beaucoup de temps chez moi. Et il m’arrive parfois de me secouer pour me socialiser un peu. Sauf que, quand je mets le nez dehors, je suis régulièrement agressée par la connerie humaine…

Pas plus tard que mercredi, j’attendais pour traverser au passage piéton quand un vieux con monsieur est arrivé derrière moi. Premièrement, j’ai bien remarqué qu’il matait mon cul sans trop de gêne, chose que les deux dames à coté de nous on pu constater aussi. Qu’à cela ne tienne, je ne dis rien, je prends sur moi.

Et ce vieux monsieur, appelons-le Régis (parce que Régis est un con!), a jugé utile, intelligent ou drôle peut-être, que sais-je, de m’adresser la parole afin de me faire remarquer que : « Ah bah va falloir bronzer hein! »

J’ai choisi le mépris comme réponse, non pas parce que j’ai eu de la peine pour ce vieux et que je ne voulais pas le voir pleurer ou frôler l’AVC, mais parce que je suis restée tellement con face à cette remarque que je n’ai même pas su quoi répondre. Le temps que mon cerveau se fasse à l’idée que, oui, un inconnu était bien en train de donner un avis public sur mon bronzage sans que je le lui permette, mon visage, lui, affichait son regard le plus dédaigneux, accompagné d’un sourire plus que cynique, traduisant probablement le fond de ma pensée à cet instant, à savoir « de quoi je me mêle pauvre tache?, le bonhomme passait au vert et le vieux s’en allait, fier d’avoir partagé sa critique devant un public ébahit. Les deux dames à coté sont restées, elles aussi, perplexes et sans voix.

L’idée de le pousser sous une voiture m’a, je l’avoue, traversé l’esprit. Puis j’ai eu envie de lui dire d’aller se faire foutre et d’éviter le soleil qui, visiblement, avait cramé ses derniers neurones, mais je me suis contenue car je suis polie, moi! Et que, il faut l’admettre, j’étais un peu choquée de l’irrespect de ce vieil homme.

La réflexion en elle-même ne m’a pas gêné plus que ça (bien que je me sois donnée du mal pour obtenir ce teint halé que je trouvais plus que parfait en ce début juillet). Ce qui me dérange dans la démarche de Régis, c’est le choix délibéré de donner son opinion juste parce qu’il en avait envie!

À quel moment, et cette phrase s’adresse à tous les Régis de la planète (au sens figuré, évidement, pas seulement aux mecs qui s’appellent Régis!) : À quel moment, donc, penses-tu que donner ton avis sans connaitre la personne en face, sans savoir qui elle est ni quelle est sa vie, et surtout sans qu’elle te le demande, est une idée lumineuse? Et si j’étais une personne malade qui n’a pas le droit d’aller au soleil? Ou bien quelqu’un de complexé par ma blancheur? Ou juste quelqu’un de sensible que cette réflexion aurait pu peiner?

De quel droit les gens se permettent-ils ce genre de réflexion et même n’importe quelles autres réflexions? Car j’ai bien conscience que ce n’est pas la pire que l’on puisse entendre. Dans le cas inverse, je me vois mal arriver à coté de Régis, que je ne connais pas, et lui dire « Bah dis-donc, t’as morflé, faut arrêter le soleil papy! ». Non, ça ne me viendrait même pas à l’esprit!

J’en arrive donc, encore une fois, à la triste conclusion que juger les autres est une passion chez les gens et qu’en plus, certains se permettent d’ouvrir leur grande gueule d’émettre leur jugement, comme ça, détendu, pépouze au passage piéton (le gout du risque surement!). Et je me demande donc quelle est la vie (et non l’avis!) de ces gens? N’ont-ils que ça à faire? N’y a-t-il donc aucune autre occupation qui les passionnent? J’aimerais comprendre. Vraiment. Parce que ça me fout les boules pour les personnes qui se prennent des réflexions gratuites et à qui ça fait vraiment du mal…

Dans le prochain article, je te raconterais comment je suis encore une fois restée con devant une réflexion d’un mec en camion! Ou peut-être de comment j’ai lâché un charmant « vas te faire foutre » à l’ami de chéri (il l’avait bien cherché!) ou les deux, pourquoi pas, soyons fous !

Je me souviens maintenant pourquoi j’avais acheté ce T-Shirt…

Un commentaire sur “Les gens (2)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s