Forgiveness

J’aime ce mot en anglais. « Forgiveness ». Le pardon.

On m’a souvent dit que j’étais « bien gentille » de pardonner. Que j’étais trop gentille. Parce qu’au final, même quand j’en veux à quelqu’un, je finis par le pardonner. Ça peut prendre des années, mais la finalité est la même.

Dans la société actuelle, pardonner est mal perçu. Il faut se venger, il faut se faire entendre, demander justice. Alors on garde en nous le poids de la colère et de la rancoeur. On attend le jour de la vengeance. Mais du coup, qui est le plus mal? Celui qui a fait du mal à un moment précis ou celui qui entretient sa colère? Et si un jour on se venge, qu’est ce qu’on en retire? Une satisfaction éphémère peut être. Et encore.

Pardonner est libérateur. Parce que je pardonne à la fois à l’autre et à moi-même. Je me libère du poids de la haine. Je me libère de l’emprise que l’autre à sur moi. Parce qu’en réalité, si je lui en veux encore, c’est qu’il a un certain contrôle sur mes émotions. Il est encore capable de créer en moi quelque chose de négatif. Et donc de continuer à me faire du mal. (Alors que lui, concrètement, il en a rien a foutre, voire même, il ne se rend pas compte qu’il a fait du mal!)

Celui qui pardonne n’est pas faible. Au contraire. C’est une grande sagesse que de savoir pardonner. Finalement, celui qui garde sa colère et sa rancoeur n’est-il pas plus malheureux que celui qui a fait du mal?


Un commentaire sur “Forgiveness

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s