« J’veux pas t’faire du mal… »

Dans la série des phrases pourries de mecs que je ne veux plus jamais entendre, après la célèbre « Tu cherches quoi toi? », voici la deuxième du palmarès, j’ai nommé la très célèbre : « Mais je ne veux pas te faire de la peine/ du mal… » le tout agrémenté d’un regard pseudo triste/navré/compatissant (choisis celui qui te conviens le mieux selon la personne). Cette phrase est souvent précédée de la sempiternelle « je ne suis pas prêt »

Alors bon, ok, je veux bien, on n’a pas envie de se faire du mal, dans l’idée c’est même plutôt l’inverse, (à moins que tu sois un sadique tordu, mais là c’est une autre histoire!), à priori, on est là pour se faire du bien. Mais dans l’idée, on s’est vu que deux fois aussi. Est ce qu’on peut cesser de mettre la charrue avant la peau de l’ours qu’on n’a pas encore tué? Parce que là, encore une fois, on passe juste du bon temps ensemble. Je ne t’ai pas demandé en mariage il me semble? Alors pourquoi cette crise de panique qui surgit de nulle part, à 5h du matin et 4 grammes d’alcool? Pourquoi prévoir le pire alors qu’on en est au stade de… rien du tout en fait!

Et quand bien même quelque chose naitrait entre nous, puis se passerait mal, quelle est cette idée saugrenue que l’homme va forcément faire du mal à la femme? Peut être que la femme fera de la peine à l’homme? Ou peut être, dans le meilleur des mondes, et c’est ce que je nous souhaite à tous, que personne ne souffrira et que tout ira bien?

La condescendance de cette phrase tout de même! Alors quoi, je ne suis qu’une petite chose fragile qui va souffrir à cause d’un mec? Genre, ils sont tellement formidables qu’on va s’accrocher comme des huitres à un rocher et être dévastée le jour où ils décideront que c’est fini (oui parce que bien entendu, ce sont eux qui décident!).

Personnellement, quand je commence à passer du bon temps avec quelqu’un, je ne me dis pas que je vais le faire souffrir. Je ne me dis pas que ça va forcément foirer et qu’on va se déchirer. Non, je me dis juste « tiens, c’est cool, on s’éclate bien ensemble! »! Bien sûr, il m’est arrivé de devoir dire à l’autre que ça n’allait pas le faire. Et peut être que ça leur a fait de la peine. Mais on ne pouvait pas le savoir avant d’avoir essayé!

Et puis en fait, c’est la vie les gars! Ben ouais, on tombe, on se fait mal, on se relève et on avance! Et puis si on y arrive, on peut même en tirer des leçons! Dans des cas extrêmes, on peut même dire merci à celui ou celle qui nous a quitté parce qu’il ou elle nous a fait réaliser quelque chose, nous a permis de changer de vie, nous a ouvert les yeux etc…

Enfin, je clôturerais cet article par la question qui m’est venue deux jours après (ça va, ne me juge pas, j’avais le cerveau lent cette nuit là!):

Pourquoi t’es venu me chercher si tu sais que t’es pas prêt?

6 commentaires sur “« J’veux pas t’faire du mal… »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s