Control freak

Demain c’est la pleine lune, nous sommes tous un peu foufous ou bien à cran, c’est normal il parait!

Il parait aussi que la pleine lune nous aide à mettre en lumière certains aspects de nous-même afin de les corriger et de les rectifier. Tu sais quoi, ce mois-ci, ça tape dans le mille!  Bouge pas, je te raconte!

Pour te la faire courte, je me suis pris la tête avec chéri (oui parce que chéri il y a, je sais je ne t’ai rien dit, je suis une petite cachotière!). Lui, sa technique c’est l’autruche. Le canard. Il fuit l’engueulade, tente de déformer la vérité pour pouvoir échapper à la dispute (ce qui ne fonctionne pas, tu t’en doutes! Et en plus j’ai un sixième sens surdéveloppé…). Moi, je garde, je garde, je macère, je me monte le bourrichon et BIM! je lâche tout. Tu imagines le carnage: lui qui tente de se dépatouiller comme il peut en enjolivant la vérité et moi qui capte qu’il ment et qui m’égosille comme un putois! Joie, bonheur!

Tout ceci m’a donc permis de me poser des questions, sur lui entre autre, mais aussi et surtout sur moi. Analyse des émotions: pourquoi ça m’énerve, qu’est ce qui m’énerve, tiens donc, et si j’allais jeté un oeil du coté des 5 blessures de l’âme… Oh bah comme c’est étrange, est ce que tout ça ne ressemblerait-il donc pas à une bonne vieille blessure de trahison? Un peu la même qui te pourri ta vie de couple à chaque fois, non? Ah, bah oui…

Et me voilà à 2h41 du matin, en train d’ouvrir une porte pour comprendre mes émotions et ne plus faire chier mon cher et tendre (en tout cas un peu moins!). 

Pour chaque blessure, l’humain crée un masque. Le masque de la blessure de trahison est celui du contrôlant (et toi qui ne me connait pas en vrai, tu es en train de te dire que je suis un monstre!) et l’émotion de base est la colère. Sauf que, la colère, elle, vient d’une autre émotion comme la tristesse ou la peur. Ici, je dirai que c’est plutôt la peur. La peur de quoi? D’être trahi pardi (et un peu d’être abandonnée pour une autre mais ça nous amène à la blessure d’abandon et ce n’est pas le sujet. Paye ta seconde blessure, deux pour le prix d’une, c’est cadeau!) ! Et la boucle est bouclée!

Je dois donc apprendre à lâcher prise (encore une fois!). Et puis il faut perdre cette manie de vouloir tout contrôler parce que de toute évidence, ce n’est pas possible! (Ça tu le sais mais bizarrement tu t’entêtes!). C’est pas gagné, il y a du boulot, mais on avance! Et puis je note que maintenant, je cherche à comprendre mes émotions, chose que je ne faisais pas il y a quelques années de ça! Allez, sur ce, je vais me coucher!

4 réflexions sur “Control freak

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s