Le coeur ou la raison?

Comme tu t’en doutes d’après mon dernier post, j’ai rencontré quelqu’un. Quelqu’un de bien à première vue, de droit, de respectueux. Et si tu me connais ou que tu me suis depuis un moment, tu sais que je suis une grosse relou un peu compliquée. Et encore, ce n’est pas vraiment le terme adéquat. Je dirai plutôt que je fonctionne au coup de coeur. Ce fameux grain de folie que j’attends, je ne l’ai pas encore trouvé. Et je me demande s’il arrivera un jour…

Ce garçon est très bien, je n’ai, pour l’instant, rien à lui reprocher. Mais je n’ai pas de papillons dans le ventre comme on dit (je t’épargne la blague avec les chenilles dans le c.. !). Je sais, tu vas dire que les femmes sont pénibles, quand elle trouve un mec bien elle n’en veulent pas parce qu’il est trop gentil. Et je te répond que non, ce n’est même pas le problème!

Je crois que je suis une passionnée. J’ai besoin de vibrer. J’ai besoin de quelqu’un qui a ce coté un peu décalé, ce même coté passionné. Qui a peut être des rêves un peu fous. Qui a des buts peu communs. En tout cas autres que ceux de fonder une famille et d’avoir une petite vie tranquille. Chacun ses rêves, je ne juge pas. C’est juste que mes envies à moi se trouvent ailleurs.

J’en parle beaucoup avec mes copains au boulot. Les avis divergent. D’un coté, on me dit que si je ne le sens pas, je devrai laisser tomber, ce qui est relativement mon avis. D’un autre, on me dit de laisser sa chance au produit. Et comme je suis du signe de la balance, le choix est cornélien! Sachant qu’à cela vient s’ajouter un coup de coeur pour un autre qui n’est pas disponible émotionnellement / prêt / conscient de ce qu’il rate!

J’en arrive alors à la question suivante: Faut-il, arrivée à la trentaine, se faire une raison et attendre de voir ce que ça donnera, peut être quelque chose de bien, ou pas, on n’en sait rien, ou bien se fier à son instinct et ne pas s’embourber dans quelque chose qui dès le départ ne semble pas super excitant?

Pourquoi je me pose cette question? Parce que lui veut en faire plus pour moi que ce que je ne ferai pour lui. Par exemple, il comptait annulé un repas de famille pour passer du temps avec moi. Il organise son emploi du temps en fonction de moi. Chose que je ne ferai pas. Si j’avais eu un repas avec mes copines, je ne l’aurai pas annulé pour aller le voir. Tu vois le délire? Alors du coup, ça me fait un peu culpabiliser.

L’idéal serait de profiter et de voir sans se poser de questions. Mais quand on sent que l’autre est quand même un peu plus à fond que soi, ça peut être compliqué.

Mon meilleur ami m’a dit ces sages paroles: « Tu sais, une relation, c’est comme un pet: si t’as besoin de forcer, c’est que c’est probablement de la merde. » (Amis de la poésie bonsoir!)

Mes copines me disent que c’est peut être une façon de sortir de mes schémas habituels. C’est tenter autre chose, c’est l’inconnu. C’est essayer. Même si à priori, ça ne semble pas fou-fou, on peut avoir des surprises. Et moi dans tout ça, j’ai peur de passer à coté de quelque chose si je laisse tomber et en même temps, peur de m’éteindre si je choisis de continuer et de laisser de coté la passion.

En résumé, j’ai donc un mec bien qui veut mon bonheur et un coup de coeur dans un coin de ma tête qui n’aboutira probablement à rien mais qui me perturbe un peu quand même parce qu’il à ce coté qui me manque chez l’autre. Peut être qu’il me faudrait rencontrer une tierce personne qui serait un combo des deux? Enfin, ça c’est dans le monde des Teletubbies donc en attendant, il me faut faire un choix. Je choisis d’aller me coucher pour le moment parce que demain une grosse journée m’attends et j’y réfléchirai plus tard!

 

6 réflexions sur “Le coeur ou la raison?

  1. Eliah, l'inconnue narcissique dit :

    Ton article me parle… Je suis exactement dans la mm situation « compliquée » (« mec bien prêt à franchir le pas » vs « coup de ♥ pas prêt à s’engager ») et j’ai exactement les mm conseils de part et d’autre… Je n’ai aucunement envie de me satisfaire d’une histoire moyenne sous prétexte que l’heure est arrivée (d’autant plus que j’en vois des résignés autour de moi et ça ne me fait pas rêver). Je veux les papillons et les feux d’artifice – je ne parle pas du prince charmant – je parle juste d’un truc suffisamment fou pour me faire vibrer…

    Aimé par 2 personnes

  2. Marie Kléber dit :

    Quel dilemme!
    Avouons le, nous les filles nous sommes un peu compliquées quand même.
    Ma question à moi (et d’ailleurs je me la suis souvent posée): est-ce que le bonheur nous fait peur? Est-ce qu’on ne préfère pas un peu de difficultés dans nos relations?

    Ça vient de commencer, laisse toi le temps! Ne rêve pas de ce que tu n’as pas, vis ce que tu as. Après si les sentiments ne sont pas là, il est clair que ça ne sert à rien de forcer les choses. Ce ne serait juste ni pour toi ni pour lui.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s